Prochaine édition 2023 du Paris des Femmes - LA PROMESSE
CHARGEMENT
Faire défiler
séparation
A L'AFFICHE
Une des plus belles créations d\'Alexis Michalik. 6ème saison.
INTRA MUROS
Une des plus belles créations d'Alexis Michalik. 6ème saison.
Actuellement
plus d'infos   Acheter des places
Un spectacle festif et joyeux!
COMME IL VOUS PLAIRA
Un spectacle festif et joyeux!
Du mardi au samedi à 21h - Matinée samedi 16h
plus d'infos   Acheter des places
Mudith Monroevitz c\'est la réincarnation ashkénaze de Marilyn Monroe !
MUDITH MONROEVITZ
Mudith Monroevitz c'est la réincarnation ashkénaze de Marilyn Monroe !
Tous les lundis à 21h
plus d'infos   Acheter des places
Les cigognes ça porte bonheur!
LA METAMORPHOSE DES CIGOGNES
Les cigognes ça porte bonheur!
Actuellement
plus d'infos   Acheter des places
séparation
A VENIR
Avoir été victime justifie-t-il de devenir bourreau  ?
FEMMES EN COLERE
Avoir été victime justifie-t-il de devenir bourreau ?
Du mardi au samedi à 21h - Matinée samedi 16h
plus d'infos  Acheter des places
separation







Paris des Femmes & La Pépinière théâtre présentent :

Le festival Paris des Femmes favorise la création théâtrale au féminin depuis 11 ans. Chaque année, des auteures issues du monde des lettres, du théâtre, du cinéma sont invitées à écrire une pièce courte sur un thème commun.

L'édition 2023 explore les variations autour de LA PROMESSE à travers
neuf pièces courtes écrites par les auteures :
Emmanuelle Bayamack-Tam, Jeanne Benameur, Claire Berest, Valérie Donzelli, Axelle Jah Njiké, Valérie Perrin, Olivia Ruiz, Joy Sorman, Maud Ventura .

Plus d'informations : www.parisdesfemmes.com




- Programmation en cours ... -
Le Paris des femmes a 11 ans !

Onze ans, c'est un jeune âge, mais ça compte, et c'est déjà une centaine d'auteures qui ont écrit pour le festival.
Merci à vous toutes !





JEUDI 5 JANVIER - 20h30


Mise en scène Benjamin GUILLARD

_

LA PROMESSE NORVÉGIENNE
Claire BEREST
Avec distribution en cours

Monologue drolatique sur la promesse du voyage. Une femme fait le récit du voyage estival qu'elle a entrepris en Norvège avec son conjoint et ses enfants en bas-âge (et son lot de clichés), où tout le sel réside dans l'écart permanent entre l'espérance et le réel. Jusqu'au point où la catastrophe surgit, qui s'écrit ici dans un retour précipité de Norvège car son père est sur le point de mourir en France. Chaos qui oblige à réinterroger la notion de promesse, celles que l'on se fait et celles que l'on attend des autres.




BONOBOS, UNE PARABOLE FEMINISTE
Axelle JAH NJIKÉ
Avec distribution en cours

La promesse de l'évolution n'était somme toute pas du côté de celles que l'on croit...




DE TOI À MOI
Olivia RUIZ
Avec distribution en cours

Les fantômes du passé rattrapent une femme au tournant de sa vie. Parfois les choses qu’on cherche à oublier resurgissent. Qu’est-ce qui est le plus difficile à assumer ? Trahir les promesses qu’on fait aux autres ou à soi-même ?








VENDREDI 6 JANVIER - 20h30


Mise en scène Julie DUCLOS

_

JE VAIS T’AIMER
Emmanuelle BAYAMACK-TAM
Avec Manon Kneusé

Une femme chante « Je vais t’aimer », la chanson de Sardou. Selon elle, la vie nous fait à tous cette promesse d’amour – sans jamais la tenir. « Je vais m’aimer » lui semble un engagement plus facile à respecter. Entre discours désabusé et délire solipsiste, elle prend le public à témoin de sa solitude.




LA PROMESSE
Valérie DONZELLI
Avec Valérie DONZELLI

Une promesse, faite à une ville pour un festival, qui dévie en dispute, puis en déclaration d’amour parce qu’elle n’est pas tenue. On ne se promet rien alors on essaie…




QUELQUE CHOSE À AJOUTER
Joy SORMAN
Avec Matthieu Sampeur

Un homme, prêt à être jugé, se tient à la barre d'un tribunal et, comme l'exige le code pénal, il est le dernier à s'exprimer. Face au juge qui lui demande s'il a quelque chose à ajouter, l'homme se rebiffe, se révolte, s'empare du feu sacré du langage pour ne plus le lâcher, pour redevenir humain, et pour promettre de ne jamais recommencer. Mais cette promesse, il le sait, est une impasse, car dans un tribunal, ceux qui promettent ne sont jamais crus, jamais écoutés.
La promesse est leur unique recours mais elle est vouée à l'échec.









SAMEDI 7 JANVIER - 19h00


Conférence

_

LA CRÉATION COMME PROMESSE D’AVENIR


Conférence sur l’histoire de l’art au féminin par Jean-Philippe MERCÉ

Le geste créateur est un engagement, un vœu impérieux : celui de réagir voire de lutter contre la puissance du temps présent – l’œuvre d’art étant la seule chose qui résiste à la mort, affirmait André Malraux. De nombreux artistes font justement de ce serment un véritable manifeste politique, associant leur urgence de création à l’urgence de la dénonciation des injustices ou épreuves de leur époque. Observons alors comment certaines artistes femmes assument pleinement la résonnance politique de leur art comme objet de résistance. Leurs œuvres sont autant d’opportunités d’inscrire dans un temps long l’appel d’une (r)évolution sociale et citoyenne, en forme de promesse d’avenir.








SAMEDI 7 JANVIER - 20h30


Les trois textes de cette soirée seront précédés par une conférence autour de la création comme moteur d'avenir.


Mise en scène Murielle MAGELLAN, Musicien Xavier Rosselle


LE CHOIX AMOUREUX
Maud VENTURA
Avec distribution en cours

Pauline est sur le point de faire la promesse la plus importante de sa vie : elle va se marier ! Le seul problème, c'est qu'elle hésite entre trois hommes : Micha, Charlie et Antoine. Dans cette pièce interactive, le public est chargé de choisir pour elle son futur mari... À l'issue de la pièce, les spectateurs découvriront le futur qui attend Pauline avec l'homme qu'ils auront choisi pour elle.







FAIRE-PART
Valérie PERRIN
Avec distribution en cours

Une jeune femme est endormie devant la vitrine d'une boutique de robes de mariée. À l'ouverture, elle pénètre à l'intérieur. La jeune femme est pressée parce que la cérémonie débute dans quelques heures. Elle va épouser Baptiste qui lui a fait une promesse, celle de l'aimer toujours.







TENIR PAROLE
Jeanne Benameur
Avec Saadia BENTAIEB

Il y a quelques années on m’a demandé d’écrire sur La tour bleue d’Etouvie, un quartier d’Amiens. Nous étions quatre : trois photographes et moi. Cette tour devait être détruite. Les habitants avaient été expulsés et relogés cinq ans avant. Ce fut une très étrange expérience. Nous avons découvert à la lampe de poche des appartements vides où parfois des photos traînaient par terre ou quelques objets. Certains appartements étaient restés « intacts », lunettes sur une table, meubles en place, petits mots collés sur une porte, comme si les locataires allaient revenir… et puis nous sommes montés sur le toit. Les habitants du quartier m’ont alors raconté l’histoire d’une femme qui a refusé de partir, tout en haut de l’immeuble. Elle est restée là avec ses enfants parce qu’on lui avait promis une maison, qu’on ne lui donnait finalement pas. Elle a tenu ainsi ! sans ascenseur, sans rien. Et elle a eu sa maison ! Je ne l’ai jamais rencontrée mais sa résistance magnifique m’est restée…c’est elle qui a donc donné naissance à Malika Leroy. Après l’imaginaire a travaillé.

D’après "Passagers, la tour bleue d’Etouvie", de Jeanne Benameur, Gaël Clariana, Mickaël Troiveaux, Stephan Zaubitzer, éditions Le Bec en l’air, 2007







LES AUTRICES



Emmanuelle BAYAMACK-TAM

Emmanuelle Bayamack-Tam est née à Marseille. Elle vit et enseigne dans la proche banlieue parisienne. Elle est membre fondateur de l’association interdisciplinaire Autres et pareils. Depuis 1996, elle a publié aux éditions P.O.L neuf romans et deux pièces de théâtre. Sous le pseudonyme de Rebecca Lighieri, elle a publié trois romans noirs, un roman jeunesse et un roman graphique illustré par Jean-Marc Pontier. Elle a également co-écrit le scénario du court-métrage d'Emilie Aussel, Ta bouche mon paradis (2016) et celui de son long-métrage, L’Été l’éternité (2022).

Elle est l’autrice d’une pièce, À l’Abordage, librement adaptée du Triomphe de l’amour (Marivaux) et créée au Théâtre de la Tempête en 2020.

Elle a participé à l’écriture de Catch ! spectacle créé au Théâtre de la Tempête en 2021.




Jeanne BENAMEUR

Née en Algérie d’un père arabe et d’une mère italienne, Jeanne Benameur arrive en France à l’âge de cinq ans. Vivant au bord de l’Atlantique ou sur une île de la mer Egée, elle se consacre à l’écriture. Elle aime accompagner ou être accompagnée par d’autres arts, la peinture, la musique, la danse.

De texte en texte, c’est toujours plus loin sur le chemin de la liberté qu’elle tente d’aller.




Claire BEREST

Claire Berest est une écrivaine française, auteure d'essais et de romans, dont Rien n'est noir qui reçut le Grand Prix des lectrices de Elle en 2020 et le dernier Artifices, sorti en 2021 aux éditions Stock.



Valérie DONZELLI

Valérie Donzelli, débute en 2001 comme actrice avec Martha…Martha de Sandrine Veysset, son interprétation lui permet de décrocher le prix Michel Simon, puis elle enchaine alors des films remarqués dont Cette femme-là de Guillaume Nicloux (2003), Qui a tué Bambi? de Gilles Marchand (2003), Entre ses mains d’Anne Fontaine (2005). Le Plus Beau Jour de ma vie de Julie Lipinski (2004), 7 ans de Jean-Pascal Huttu (2007) qui lui vaut deux prix d’interprétation dans les festivals internationaux du film de Florence et Turin.

Dès 2009 elle réalise son premier long métrage, La Reine des pommes. Son second long métrage, La guerre est déclarée (2011), inspiré de sa propre expérience, rencontre un vif succès public et critique et reçoit le grand prix du Festival du film de Cabourg.

Elle réalise ensuite Main dans la main (2012) et en 2015, Marguerite et Julien à partir du scénario écrit par Jean Gruault pour François Truffaut, puis Notre Dame en 2019. En 2021, elle co-réalise avec Clémence Madeleine-Perdriat sa première série Nona et ses filles, diffusée par Arte.



Axelle JAH NJIKÉ

Née au Cameroun et arrivée, enfant, en France, Axelle Jah Njiké est autrice afropéenne, podcastrice, productrice, documentariste, chroniqueuse et militante féministe païenne. Créatrice des podcasts consacrés aux vécus des femmes afrodescendantes d'un point de vue intime aussi bien que collectif, Me My sexe and I®- Le podcast, La fille sur le canapé, Je suis noire et je n’aime pas Beyoncé, elle a pris part en 2015 aux ouvrages collectifs Volcaniques, une anthologie du plaisir (2015, Mémoire d’encrier), et Nos amours radicales (2021, Les Insolentes).

Elle a préfacé en 2022 la réédition de l'ouvrage de Mariama Bâ, Un chant écarlate (Les Prouesses) et son premier ouvrage, Journal intime d'une féministe (noire) est paru le 3 mars 2022 aux éditions Au Diable Vauvert.



Valérie PERRIN

Valérie Perrin publie son premier roman Les oubliés du dimanche, en 2015 chez Albin Michel. Traduit dans une dizaine de pays, il obtient 13 prix littéraires dont le Choix des Libraires 2018 et se classe depuis parmi les meilleures ventes au livre de poche. En 2018, son deuxième roman, Changer l’eau des fleurs obtient le Prix Maison de la Presse 2018 et le Prix des Lecteurs du livre de poche en 2019. Avec ce deuxième roman, elle rentre dans le classement très fermé du Figaro Littéraire des 10 auteurs les plus vendus en France en 2019. Et figure toujours en tête des ventes internationales : son roman est traduit dans 30 pays dont la Chine, les Etats-Unis et la Russie. Elle est l’autrice la plus vendue en Italie en 2020. Elle travaille à l’adaptation cinématographique de son roman. En 2021, elle publie son troisième roman, Trois aux Éditions Albin Michel.

Par ailleurs de 2010 à 2018, elle est la coscénariste de Claude Lelouch. Avec lui elle signe : Salaud, on t’aime (2013), Un plus Une (2015), Chacun sa vie (2016) Les plus belles années d’une vie (2018).




Olivia RUIZ

D'origine espagnole, Olivia Ruiz a grandi à Marseillette, en Occitanie. Artiste totale, elle a fait une entrée magistrale en littérature avec son premier roman La commode aux tiroirs de couleurs (Éditions JC Lattès, 2020), qui a conquis un demi-million de lecteurs, avant de confirmer son talent de conteuse avec Écoute la pluie tomber (Éditions JC Lattès, 2022).



Joy SORMAN

Joy Sorman publie son premier roman en 2005, Boys, boys, boys, lauréat du prix de Flore. Suivent notamment, chez Gallimard, Gros œuvre (2009), Paris Gare du Nord (2011), Comme une bête (2012), La Peau de l’ours (2014), puis Sciences de la vie (Seuil, 2017) et À la folie (Flammarion, 2021). En 2022, elle écrit avec Maylis de Kerangal Seyvos (Inculte).



Maud VENTURA

Maud Ventura est normalienne et diplômée d'HEC. Elle travaille dans la radio et les podcasts. Elle fait ses débuts à France Inter, puis devient Rédactrice en Chef des podcasts du groupe NRJ. Son premier roman Mon mari paraît en août 2021 aux éditions de l'Iconoclaste. Il raconte l'obsession amoureuse d'une femme pour son mari. Mon mari est lauréat du Prix du premier roman, et finaliste du Prix Médicis et du Prix de Flore.







Affiche
separation
PRESSE
NATHALIE AZOULAI
«Une très belle perspective!»
ISABELLE CARRE
«C'est ''occasion de changer de rôle, d'écouter quelqu'un s'emparer de mes mots, et avant tout de faire entendre la voix des femmes.»
ADELAIDE BON
«Un merveilleux cadeau!»
CAROLES FIVES
«La création, ''interdisciplinarité, ''exigence, ''engagement, le plaisir. »
NINA BOURAOUI
«C'est rare, précieux et indispensable. Je me suis sentie fière de faire partie d'un festival consacré aux femmes qui écrivent.»
NOELLE CHATELET
«C'est entrer un peu plus dans une forme d'écriture qui m'attendait décidément et dont je sais qu'elle ne ma quittera plus...»
CATHERINE CUSSET
«Un défi, une aventure.»
ADELAIDE DE CLERMONT-TONNERRE
«Une très jolie entreprise de soutien à  la création littéraire et une vraie visibilité pour la dramaturgie au féminin.»
MARIE DARRIEUSSECQ
«Une chance pour Paris.»
FREDERIQUE DEGHELT
«La merveilleuse occasion de voir son texte mis en scène et ! l'opportunité de continuer à  écrire pour le théâtre.»
SEDEF ECER
«Découvrir des textes surprenants et des auteures merveilleuses. »
EMILE FRECHE
«Révéler à  quel point nous avons du verbe, du talent, de l'imagination, alors que si peu de nos textes sont joués dans les théâtres.»
CLAIRE LEGENDRE
«Un défi, un laboratoire, des rencontres...»
DELPHINE DE MALHERBE
«Une parole commune portée par des sensibilités différentes. »
MARIE MODIANO
«Une expérience de partage.»
ZINA MODIANO
«Un sésame qu'on vous donne pour ouvrir les vannes de votre imaginaire. »
TANIA DE MONTAIGNE
«Une folle liberté.»
KARINE TUIL
«Un espace d'expression exceptionnel qui permet aux auteures d'explorer d'autres facettes de leur créativité dans un esprit d'échanges et qui propose, à  chaque édition, exigence et singularité»
separation
TARIFS
CATÉGORIE 1
18 €
CATÉGORIE 2
16 €
VISIBILITÉ RÉDUITE
11 €
PRIVILÈGE
15 €
- DE 26 ANS
12 €
CONTACT PRESSE
Laurence Falleur Communication
Tel : 01 42 56 95 97.

https://www.laurencefalleur.com
avis spectateurs
separation
AVIS DES SPECTATEURS
DONNER VOTRE AVIS
Vous avez vu cette piéce et souhaitez partager votre avis, n'hésitez pas ... le théâtre cela se partage
VOTRE NOM
 
VOTRE EMAIL
VOTRE AVIS